Version imprimable de cet article Version imprimable

Quand la Bénédiction devient un Obstacle

« Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera ; car c’est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. » Jean.6.26-27

Ces personnes font partie des 5.000 hommes que Jésus a nourri.
Ils ont nécessairement passé 3 jours dans les lieux déserts auprès de Jésus, 3 jours non stop. Ils ont bien été nourris par Jésus, à satiété.

La nourriture leur a fait beaucoup de bien, ils recherchent Jésus, très activement :

  • pas pour l’écouter, pourtant ils avaient passé tros jours à l’écouter...
  • Pas parce qu’ils ont vu beaucoup de miracles...
  • Mais parce qu’ils veulent encore manger...
  • Le « manger à satiété », la bonne nourriture a pris le pas sur l’écoute de la parole de vie.
  • Ou encore, la mauvaise nourriture a pris de l’ascendant sur la bonne nourriture, la nourriture vivante : Jésus.

Et nous ? Entourés d’abondance (alimentaire, sécurité : physique, sociale, solidarité nationale,...) ?

Nous ne recherchons plus la vie en abondance avec Jésus, mais de plus en plus de bénédictions pour notre confort, pour la satisfaction de notre chair et non plus sur le Pain de Vie (Jésus).

Oh que notre Dieu éprouve des difficultés : fallait-il ne pas faire le miracle de la multiplication des pains ? (car tant qu’il n’y avait pas cela, ils restaient pour l’écouter, LUI).

La vraie vérité, est que certaines personnes, ne vivant pas dans le confort, l’abondance, la sécurité se concentrent davantage sur la vraie nourriture (Jésus).

Toutes ces choses confortables peuvent donc être des grandes distractions et des pièges pour nous. On comprend alors mieux pourquoi la Foi est plus vivante (généralement) dans les pays où règnent la persécution, la famine, les calamités...

Ils n’ont pas de distractions...

Ils se concentrent sur la VRAIE NOURRITURE.

C’est je pense, la pensée du Seigneur quand il dit : « C’est pourquoi voici, je veux l’attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur.&bsp; »
Os.2.16

Car avant cela il dit exactement :
« Plaidez, plaidez contre votre mère, car elle n’est point ma femme, et je ne suis point son mari ! Qu’elle ôte de sa face ses prostitutions, et de son sein ses adultères ! Sinon, je la dépouille à nu, je la mets comme au jour de sa naissance, je la rends semblable à un désert, à une terre aride, et je la fais mourir de soif ; et je n’aurai pas pitié de ses enfants, car ce sont des enfants de prostitution. Leur mère s’est prostituée, celle qui les a conçus s’est déshonorée, car elle a dit : J’irai après mes amants, qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson.

C’est pourquoi voici, je vais fermer son chemin avec des épines et y élever un mur, afin qu’elle ne trouve plus ses sentiers. Elle poursuivra ses amants, et ne les atteindra pas ; elle les cherchera, et ne les trouvera pas. Puis elle dira : J’irai, et je retournerai vers mon premier mari, car alors j’étais plus heureuse que maintenant. Elle n’a pas reconnu que c’était moi qui lui donnais le blé, le moût et l’huile ; et l’on a consacré au service de Baal l’argent et l’or que je lui prodiguais. C’est pourquoi je reprendrai mon blé en son temps et mon moût dans sa saison, et j’enlèverai ma laine et mon lin qui devaient couvrir sa nudité.

Et maintenant je découvrirai sa honte aux yeux de ses amants, et nul ne la délivrera de ma main. Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats et toutes ses solennités. Je ravagerai ses vignes et ses figuiers, dont elle disait : C’est le salaire que m’ont donné mes amants !

Je les réduirai en une forêt, et les bêtes des champs les dévoreront. Je la châtierai pour les jours où elle encensait les Baals, où elle se paraît de ses anneaux et de ses colliers, allait après ses amants, et m’oubliait, dit l’Éternel. » Os.2.4-15

Ohhhhh ! Que nous puissions nous concentrer sur la vraie nourriture et ne pas être distraits par beaucoup de choses bonnes en soi, mais pouvant être des pièges.

Seigneur, nous voulons t’aimer au dessus de tout. Ainsi, les bénédictions ne seront pas des obstacles, mais de vraies bénédictions, qui ne vont pas nous détourner de Dieu.

Bahel Espoir

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom