Version imprimable de cet article Version imprimable

Le combat spirituel (2)

Lorsque nous avons placé notre confiance en Jésus-Christ, nous avons été transportés du royaume des ténèbres à celui de Dieu. Le Seigneur nous a arrachés à la descendance d’Adam et greffés à celle du Christ. Notre nouvelle identité est en Lui, nous sommes morts avec Lui, nous avons été ensevelis avec Lui, nous sommes ressuscités avec Lui et nous sommes assis avec Lui dans les lieux célestes. Le vieil homme est mort et le nouveau est venu à la vie.

Et pourtant, tant que nous vivrons sur cette terre, nous n’échapperons pas à la réalité du combat spirituel ! Attaquons... La question de notre premier ennemi ! Notre chair, notre nature humaine.

La Bible utilise le mot chair souvent pour évoquer deux réalités différentes : le corps physique et la programmation mauvaise qui est le navigateur dans mon corps (la loi du péché qui est dans nos membres, les mauvais appétits-habitudes en nous).

« Car, pour ce qui est de l’homme que je suis intérieurement, je prends plaisir à la loi de Dieu, mais je vois dans mon corps tout entier une autre loi qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif – captif de la loi du péché qui est dans tout mon corps. » Rm.7:22-23

Dans « 93 », le roman de Victor Hugo, l’équipage du navire pris dans une violente tempête est plus terrifié par le bruit sourd qui vient d’en bas que par la tempête elle-même. Les hommes savent que ce bruit provient d’un canon qui s’est détaché et qui heurte la coque du bateau à chaque forte vague. Deux hommes risquent leur vie pour descendre et fixer le canon avant qu’il ne heurte à nouveau la paroi du navire, avec le risque de faire une brèche qui enverrait le bateau au fond de la mer.

Avant d’aller plus loin dans notre étude, j’aimerais simplement aujourd’hui que nous prenions conscience que nous sommes semblables à ce bateau ! Nos pires ennemis ne sont pas le monde ou le diable mais bien les assauts violents de la puissance intérieure du péché qui assaillent notre âme. Oui, au plus profond de nous-mêmes, nous sommes des êtres spirituels, de vraies nouvelles créatures mais sur le plan psychique et physique, nous attendons encore la pleine rédemption. Et donc, en attendant cet heureux jour, la mauvaise programmation de nos appétits, nos habitudes, nos souvenirs et nos attitudes passées peuvent refaire surface à tout instant et neutraliser notre vie spirituelle.

Le canon est détaché ! Nous avons besoin de nous équiper ! (Suite bientôt)

Prière : Seigneur, je te remercie car comme avec Pierre, tu m’inspires souvent des pensées géniales ; mais éveille en moi une sainte prudence vis-à-vis des pensées, mêmes les plus nobles, de ma chair ! Elles sont à mille lieux de ton Royaume. Montre-moi l’état de ma coque !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?