Version imprimable de cet article Version imprimable

La violence de la croix

[bleu]P[/bleu]ense à la violence de la croix
Ce qu’il a enduré pour toi, pour moi
Pense aux clous qui s’enfoncent dans le bois
À son sang qui a versé pour toi, pour moi

[bleu]P[/bleu]ense à la couronne d’épines
À la douleur qui courbe son échine
Pense au soleil qui embrase ses blessures
À ses secondes qui s’égrènent, meurtrissures

[bleu]P[/bleu]ense à la violence de la croix
Quand ta vie bascule ici bas
Imagine ses pieds,
Ses mains transpercées

[bleu]P[/bleu]ense à ces minutes épouvantables
Où la souffrance n’est plus tenable
Et toi, et moi, on se réveille un matin
L’esprit embué, le moral chagrin

[bleu]O[/bleu]n se moque, on se décourage
On l’interroge, t’es en voyage ?
Nos pensées, nos limites, nos frontières,
Nos faiblesses, nos ridicules misères,

[bleu]N[/bleu]otre petit regard sur notre petite vie
Nos grands problèmes, nos envies d’infini
Et toi, Jésus, le Roi des Rois
Tu n’en peux plus sur cette croix
Tes larmes, ton cri, ton pardon
Ton choix, ton obéissance, ta perfection

[bleu]T[/bleu]u devrais nous exploser la tête
Tellement, parfois, on est bête
Tellement souvent, on s’entête
Tellement, toujours, en fait

[bleu]P[/bleu]ense à la violence de la croix
À l’importance qu’elle a pour toi, pour moi
Imagine le sang qui coule
Et les sarcasmes de la foule

[bleu]S[/bleu]ecoue-toi, bouscule-moi
Jésus, je m’incline devant Toi
Je fléchis les genoux
J’ouvre grand les bras

[bleu]J[/bleu]e tombe à genoux
Et je crie tout bas
Merci pour la croix
Merci pour la croix

Dominique BLAIRON

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom