Version imprimable de cet article Version imprimable

L’inquiétude

Je t’environne entièrement, tel un cocon de lumière. Ma présence à tes côtés t’est promise, indépendamment de tes sentiments.

Bien des choses peuvent entraver la conscience que tu as de ma présence, mais le plus fréquemment, la faute en revient à l’inquiétude. Mes enfants ont tendance à l’accepter comme devant inéluctablement faire partie de leur existence. Cependant, elle constitue une forme d’incrédulité qui me fait horreur.

Qui est responsable de ta vie ? Si c’est toi, tu as effectivement de bonnes raisons de t’inquiéter. Si c’est moi l’inquiétude est à la fois inutile et contre-productive.

Dès que tu commences à éprouver un sentiment d’anxiété, confie-moi la situation, reviens en arrière et concentre-toi de nouveau sur moi. Soit, je vais directement m’occuper moi-même du problème, soit je vais te montrer comment le résoudre.

Dans ce monde, tu rencontreras sans aucun doute des difficultés, mais tu n’as aucune raison de me perdre de vue.

Sarah Young

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom