Version imprimable de cet article Version imprimable

J’ai fait un rêve

J’ai fait un rêve et pourtant je ne suis pas Martin Luther King. Je rêve d’une Église envahissante, qui n’est pas confinée dans des bâtiments mais qui se trouve dans les maisons, dans les rues et dans tous les endroits où les gens vivent.

Je rêve de chrétiens qui ne vont plus à l’église, mais qui sont l’Église partout où ils sont, des chrétiens qui ont plus le cœur que l’habit. Je rêve d’une génération qui s’engage à rendre très difficile aux habitants de leur ville d’aller en enfer. Je rêve d’un temps où on ne ridiculise plus Dieu, et même où ça deviendrait ringard de ne pas croire en Dieu. Là où l’on ridiculisait le nom de Jésus et les chrétiens, que cela devienne naturel d’en parler.

Je rêve d’un temps où les médias sont des témoins fidèles et servent de propagande à l’Évangile. D’un temps où les autorités reconnaissent le bien qu’apporte l’Église dans la cité et lui facilitent la tâche.

Je rêve d’une Église qui infuse dans la société la culture du royaume de Dieu, d’un temps où les disciples de Jésus inspirent de nouvelles valeurs dans la société, peuvent même lancer des nouveaux standards, influencer la mode vestimentaire, puis créer de nouveaux sons musicaux plutôt que de prendre ce qui existe déjà et le christianiser. Je rêve d’une Eglise où la créativité est libérée.

Que les chrétiens lancent une nouvelle mode vestimentaire, une nouvelle mode musicale !

Je rêve d’une Église où les chrétiens, quand ils sont dans le monde, affichent leurs valeurs sans complexe et vivent leur vie haut et fort.

Je rêve de chrétiens qui agissent comme des anticorps dans le corps social. Sans une Église efficace, la société est comme atteinte du sida, sans défense immunitaire.
Comme le diable a inspiré des jeunesses pour changer la société qu’il se lève une jeunesse inspirée par Dieu, le cœur rempli d’idéal et de détermination ! Prête à mourir pour la cause. Que les écoles, les collèges, les lycées et les universités soient des lieux d’incubation de pensée chrétienne.

Je rêve d’un christianisme qui fait plus envie que pitié. Je rêve de chrétiens qui peuvent prophétiser à leur ville : « Ma ville, prépare-toi à rencontrer ton Dieu. » Je crois que, pour l’église d’une ville, il y a un temps pour semer et aussi un temps pour récolter.

Il vaut mieux vivre ses rêves avec Jésus que de rêver sa vie avec Jésus. Je vais me donner les moyens de vivre mes rêves avec Jésus ; je suis déterminé.

Le médiocre n’a jamais inspiré personne. Qui voudrait ressembler à un hypocrite ? Qui voudrait la qualité ‘amateur’ ? Offrons de la qualité professionnelle ! Je rêve d’un temps où le seul motif de rejeter Jésus est le refus du message de la croix plutôt que ce qui se voit dans les églises.

Patrick Fontaine
Pasteur et écrivain

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom