Version imprimable de cet article Version imprimable

Gagner le monde ? Perdre une âme ? / Transformation

Gagner le monde ? Perdre une âme ?

Que nous le voulions ou pas, nous sommes ainsi faits ; nous ne pouvons pas « ne pas penser ». Notre cerveau n’a de cesse de produire pensée sur pensée, et dans pareilles circonstances, en mode interrogatif...

Peut-être pas de cavalier apocalyptique mais pas non plus de dieu parti en vacances ! On laissera à Baal ce genre de congé... Continuons à baliser la route spirituelle.

J’aimerais prendre plusieurs jours de réflexion avec vous pendant cette période de confinement ; ce tragique virus en met des choses en lumière...

Quelques versets terribles pour ouvrir ce tronçon important : "Dans le séjour des morts, en proie à une grande souffrance il leva les yeux et vit de loin Abraham, avec Lazare à ses côtés. Il s’écria : ‘Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau afin de me rafraîchir la langue, car je souffre cruellement dans cette flamme...

C’est pour qu’il les avertisse, afin qu’ils n’aboutissent pas, eux aussi, dans ce lieu de souffrances." (Luc 16.23-24, 28 voir la parabole complète du verset 19 au verset 31)

Il nous faut jeter toutes nos forces pour guérir, aider et accompagner durant cette dramatique épidémie, mais il ne nous faudrait pas oublier malgré tout qu’il ne sert pas à grand-chose de gagner le monde entier, de soigner le monde entier... s’il perd son âme !

Le cri désespéré de ce riche me glace le sang ; existe-t-il vraiment un endroit où l’homme souffre cruellement ? La désolation des soins intensifs et des chambres solitaires des homes m’avaient presque fait oublier qu’il y a plus que notre court passage ici-bas. Sale temps sur la planète !

Et pour ne rien arranger, ces propos infernaux sont prononcés par le chantre de l’amour : Jésus lui-même ! Ça a l’air plus que sérieux cet avertissement !

La question ne serait donc pas de savoir si nous sommes engagés dans une guerre spirituelle, mais plutôt de savoir avec quelle ardeur nous combattons. La partie ne sera pas gagnée quand on aura éradiqué le Covid, si l’ombre d’une séparation éternelle douloureuse demeure sur nos proches, sur notre nation !

« Mais Dieu lui dit : ‘Homme dépourvu de bon sens ! Cette nuit même, ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ? » (Luc 12.20 Voir le contexte)

En tant que disciples du Christ, nous sommes engagés dans une bataille cosmique, que nous en ayons conscience ou non.

La vie est un combat. Certes, elle n’est pas que cela, mais elle est toujours un combat.
Que se passe-t-il en temps de guerre ? Les journaux font leurs gros titres de l’état des troupes ; les familles parlent de leurs enfants qui se trouvent sur le front, leur écrivent et prient pour eux en se faisant un sang d’encre pour leur sécurité. En temps de guerre, on est en état d’alerte ; on est armé ; on est sur le qui-vive. En temps de guerre, on dépense son argent différemment : c’est l’austérité, non pas par plaisir de se restreindre, mais parce qu’il faut dépenser son argent de façon stratégique. L’effort de guerre touche tout le monde. Partout on réduit les dépenses : le paquebot de luxe est transformé en transport des troupes.

Rares sont ceux qui ont conscience que nous sommes engagés dans une guerre plus grave que la Seconde Guerre mondiale, plus bouleversante que le Coronavirus ! Trop peu de chrétiens estiment que leur propre chair, le monde, Satan et l’enfer sont des ennemis bien pires que n’importe quel adversaire terrestre.

Qui parmi nous considère que les victimes de cette guerre spirituelle ne perdent pas seulement un bras, un œil ou leur vie terrestre, mais qu’elles perdent tout – y compris leur âme – pour finir dans un lieu de tourments qui n’auront pas de fin ?

Il est donc vraiment nécessaire que nous ouvrions les yeux sur le combat le plus grave qui soit, qui fait rage au quotidien et qui a notre âme et celles de nos proches pour enjeu.

Je crois vraiment que nous ne pouvons pas savoir à quoi sert beaucoup de choses dans la vie chrétienne, tant que nous n’avons pas compris que la vie est un combat.

Suite dans de prochaines réflexions…

Laurent Cayron

A voir également


La Transformation

En ce temps de confinement
Tu nous transformes par ton Amour
Dans la demeure dans laquelle nous sommes
Tu désires nous métamorphoser pour devenir de magnifiques papillons
Tu nous transportes sur la montagne de Sion
Ta gloire rayonne sur nous
Tu t’adresses à nous de manière intime
Tu donnes la vie éternelle à tous ceux que Dieu t’a donné comme disciples
Tu nous fais connaître le Père
Tu nous le révèles tel qu’Il est
Un Dieu aux multiples facettes
Ceux qui marchent sur tes pas sont devenus tes amis
Ton Père est devenu leur Père
Tu nous invites à garder ta Parole
A proclamer ton merveilleux Nom tout autour de nous
Chaque jour qui se lève renouvelle en nous l’Esprit de vie
Soyez des assoiffés de Moi
Tu es et nous donnes cette Joie indicible
Tu nous fais rentrer dans ton domaine
Tu as donné tout ce que le Père t’a donné
Voyons ce temps comme une restauration de notre âme, notre Esprit, notre corps

Philippe Georges

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom