Version imprimable de cet article Version imprimable

Christ est en toi

Christ est en toi, en moi
Christ est en tous
Christ est tout,
Partout

Une main s’est tendue
Un sourire est apparu
Quelques mots d’amour se sont perdus
Au fond de toi, au fond de moi
Au milieu de nous tous
Christ est là, Christ est là.

Il plane, il vole, il parle
Il patiente, il reprend, il te parle
Il ordonne, il pardonne, il nous parle
Il reçoit, il envoie, à chacun, il parle.

Quelle sera ta réponse ?
Que vais-je lui dire ?
Nous tous, qu’allons-nous vivre ?
Ton voisin, ton ami, ton frère,
Ta collègue, ta maman, chaque être
Jusques à quand vas-tu te taire ?
Jusques à quand vais-je me cacher ?
Nous tous, quand allons-nous décider
De leur dire, de leur présenter
Cette simple vérité.

Christ est en toi, en moi
Christ est en tous
Christ est tout
Partout.

Il écrit, il suggère, il appelle
Il décide, il guide, il t’appelle
Il entend, il attend, il nous appelle
Il tempère, il espère, pour chacun, un appel

Oui ou non, tout ou rien
Réfléchis bien
Oui ou non, tout ou rien,
Aujourd’hui, pas demain

Christ est en toi, en moi
Christ est en tous
Christ est tout,
Partout

Notre main s’est tendue
Notre sourire est apparu
Nos mots d’amour sont bienvenus
Ca déménage, ça m’encourage

Faisons ce pas en sortant d’ici
Ce pas de confiance,
Ce pas d’obéissance
Abandonne toute crainte
Rayonne dans toutes les teintes
Chante, lis, raconte
Témoigne, enchante, pas de honte

Christ est en toi, en moi
Christ est en tous
Christ est tout
Partout

Dominique BLAIRON

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom