Version imprimable de cet article Version imprimable

Aimer DIEU par-dessus tout

  • Aimer DIEU par-dessus tout
  • Aimer DIEU malgré les grandes épreuves

Bonjour à tous.
Je commence ce mot en signalant que je ne suis pas contre les bénédictions du Seigneur, je voudrais que nous en jouissions au maximum.

Mais je voudrais nous interpeller sur un sujet qui me tient à cœur : l’amour que nous avons pour notre Seigneur.

Pourquoi aimons-nous Dieu ?

La question semble simple et basique, mais la réponse à cette question donne des indications sur notre Amour pour DIEU et révèle les dispositions de notre cœur.
En effet pourquoi aimons nous DIEU ?

  • Parce qu’il nous aime ?
  • Parce qu’il nous bénit ?
  • Parce qu’il nous assure la sécurité ?
  • Parce qu’il nous comble dans tous nos besoins ?

N’est-il pas écrit :
« L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. »
Ps.23.1-3

Ou encore :

« Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. »
Mt.6.31-32

Alors, oui DIEU nous aime, oui DIEU pourvoit à nos besoins, oui DIEU veut notre bonheur. Après la création, TOUT était parfait, bonheur ineffable et DIEU vit que cela était très bon.

Dieu nous a créé, nous, des êtres humains à la gloire de DIEU et nous a placés dans un environnement idéal, dans des conditions idéales.

Mais un piège subtil apparaît donc pour nous chrétiens, et l’ennemi de nos âmes s’en sert beaucoup malheureusement :

Quel est ce piège ?
C’est que nous avons un DIEU tellement BON , tellement aimant, tellement miséricordieux et qui donne sans cesse...

Le problème c’est qu’il arrive très souvent de s’attacher aux dons et pas au donateur.
Et ainsi s’installe un courant de pensée dans les milieux évangéliques, courant de pensée qui peut être pervers :

Nous nous attachons à DIEU par ce qu’il nous bénit et qu’il nous « donne » TOUT ce qu’on veut... :
Avec des réflexions du genre :

  • Si nous sommes réellement enfants de DIEU, nous devons être bénis, vainqueurs, nous devons prospérer à tous égards.
  • À contrario, si nous vivons des épreuves, des échecs, des tempêtes dans notre vie, c’est qu’il y a un problème dans notre vie et nous ne sommes pas approuvés par DIEU, ou encore que notre vie n’est pas en règle avec DIEU ou bien que nous menons une vie de péché...
Mais ce n’est pas ce que la Bible nous enseigne.

Il est écrit dans le livre de l’Apocalypse :

  1. « Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu.
    Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ?
    Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. »
    Ap.6.9-11
  2. « Quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l’enfant mâle.
    Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. »
    Ap.12.13,17
  3. « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.
    Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.
    Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre.
    Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. »
    Ap.13.1,6-7

Mes chers Amis, ces versets de la bible nous apprennent que DIEU peut permettre qu’on souffre pour LUI, qu’on soit maltraité pour lui, et qu’on subisse sévices et outrages pour sa gloire.
Dans le 1er verset cité, le Seigneur révèle que plusieurs de ses enfants vont encore subir des martyrs pour sa gloire, mais qu’il rendra justice.
Dans les derniers versets (Paragraphes 2 et 3 ) nous apprenons que le Diable (Satan) est très en colère contre nous, et qu’il lui sera même donné d’avoir pour un temps la victoire sur les chrétiens.

Nous devons être convaincus de ces choses.

Pour pouvoir tenir fermes dans l’adversité et les vents contraires, nous devons aimer DIEU DE TOUT notre cœur, de toutes nos forces, plus que toutes autres choses et même plus que nos vies.

Alors nous pourrons avec fierté et avec joie tenir et braver les hordes de l’enfer, et être prêts à payer jusqu’au sacrifice ultime pour notre Seigneur.

Le Seigneur ne dit-il pas :
« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

Oui, donner sa sa vie pour la cause de DIEU (que ce soit une vie livrée à DIEU, ou alors si le Seigneur le permet être un témoin martyr de Christ ou...) est aussi la plus grande preuve d’amour que nous pouvons donner à DIEU.

C’est aussi ce que notre Seigneur Jésus a fait : il nous a tellement aimés qu’il n’a pas hésité à donner sa vie en sacrifice pour vous et moi.

Quand Satan va accuser Job auprès du Seigneur, il prétend que Job aime le Seigneur TOUT simplement parce que le Seigneur le bénit.
Sous-entendu, Job n’a pas de mérite finalement à aimer DIEU, ce n’est qu’un amour circonstanciel, en retour à l’amour gratuit et sans intérêt de DIEU.
DIEU entreprend alors de prouver à Satan qu’il se trompe et que Job aime DIEU par amour, et pas par intérêt, c’est à dire pas à cause de tous les dons que Dieu lui fait.
Satan relève le défi et va dépouiller Job de tous ses biens, de sa fortune, de ses enfants.

Job dit :
« Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! »
Job.1.21

Alors quand Satan s’attaque à la santé de Job et lui donne un méchant cancer et que même la femme de Job demande à Job de maudire DIEU et de mourir,
Job, fidèle, répond :
« Tu parles comme une femme insensée. Quoi ! Nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal ! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres. »
Job.2.10

Job démontre ainsi, bien avant le sacrifice de Christ, que son trésor, n’est pas les dons de Dieu, mais que son trésor suprême c’est Dieu lui-même et il remporte la victoire.

Mes chers amis, nous, nous devons aimer DIEU encore plus que Job, car Job ne sait pas TOUT le déploiement d’Amour que DIEU a pour lui, et pour les hommes.
Nous avons un plus par rapport à Job dans ce sens que nous savons que DIEU va donner sa propre vie (celle de son fils JÉSUS) pour nous. Cela, Job ne le savait pas.

Nous, nous le savons.
Tous les chrétiens le savent.
Et par conséquence, notre amour pour notre Dieu et Père doit être en retour, infiniment grand au point d’accepter de tout braver pour lui.

C’est pourquoi Paul dit :

« Selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. »
Phil.1.20-21

Comme Job, nous devons aimer fermement, non les dons, mais le donateur, sachant que aimer les dons sans s’attacher véritablement au donateur est un piège et nous entraîne à l’égarement.

C’est aussi l’évangile de prospérité.

La parole nous encourage fortement à rester attachés à Christ quelles que soient les épreuves :

« Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. »
Rm.8.35-36

Oui, ces versets parlent bien des différentes persécutions que nous pouvons avoir et subir pour la cause de Christ.

Tiendrons nous fermes si elles arrivent sur nous ??

La parole continue :

« Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. »
Rm.8.37-39

La véritable victoire Chrétienne, c’est de tenir ferme malgré toutes ces épreuves et vents contraires.

C’est alors là que nous sommes plus que vainqueurs.

Que notre Seigneur nous donne la grâce d’être des véritables témoins de Christ et de le glorifier par notre fidélité et notre témoignage.

Espoir Bahel

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?