Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil inconditionnel

Pendant ces deux semaines, j’ai passé beaucoup de temps à méditer la parabole du fils prodigue.

C’est, en fait, une histoire de retour.

Et j’ai saisi avec puissance l’importance d’y retourner sans cesse.

  • Ma vie dérive loin de Dieu. Je dois retourner.
  • Mon cœur s’éloigne de mon premier amour. Je dois retourner.
  • Mon esprit poursuit des images bizarres. Je dois retourner.
  • ...

Retourner est le combat d’une vie.

Je suis de plus en plus frappé de voir que le fils errant obéit à des motifs plutôt égoïstes. Il se dit : « Tant d’ouvriers chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je vais quitter cet endroit et retourner chez mon père. »

Il ne revient pas à la maison poussé par un nouvel élan d’amour pour son père. Non, il rentre pour ne pas mourir de faim. Il a découvert que la voie qu’il avait choisie le conduit à la mort. Il lui faut retourner chez son père pour rester en vie. Il a compris qu’il a péché, mais cette prise de conscience se produit parce que le péché l’a conduit aux portes de la mort.

Je suis touché de voir que son père n’exige pas de motivation plus élevée.
Son amour est total et inconditionnel, et il accueille tout simplement son fils à la maison.

Je trouve cette pensée tellement encourageante. Dieu n’exige pas la pureté du cœur pour nous ouvrir les bras. Même si nous retournons à lui parce que nous n’avons pas trouvé le bonheur en suivant nos désirs, Dieu nous prend chez lui.

Même si nous retournons parce que le fait d’être chrétien nous apporte plus de paix que d’être païen, Dieu nous reçoit. Même si nous retournons parce que nos péchés ne nous ont pas apporté toute la satisfaction que nous en attendions, Dieu nous accueille. Même si nous retournons parce que nous ne pourrons pas nous en sortir tout seuls, Dieu nous attend.

L’amour de Dieu n’exige pas d’explications sur les motifs de notre retour. Dieu est heureux de nous voir à la maison et veut nous donner tout ce dont nous avons besoin, simplement parce que nous sommes à la maison.

Laurent Cayron

Histoire du fils prodigue dans la Bible, de Luc 15.11-32 Voir le contexte

Poster un nouveau message

Modération à priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom