• Le client est roi ?
    On vient de passer une période de fête où tout monde se plait à rappeler ce qu’est le vrai sens de Noël (certainement pas les cadeaux et toutes les dépenses que nous faisons pour célébrer).
    Sur les réseaux sociaux les citations visant la société de consommation et le retour à l’essentiel ont abondé. Parmi celles-ci, une en particulier nous a marqué :
    « La grande erreur de notre temps cela a été de pencher, je dis même de courber, l’esprit des hommes ver la recherche du bien matériel. Il faut relever l’esprit (...)

  • L’appel de DIEU et la situation
    Mes chers amis, je voudrais nous interpeller cette semaine par deux choses. L’Appel de Dieu sur nous. La Situation dans laquelle nous sommes.
    Quelques exemples... Abraham : Appel de Dieu : Père des Nations, origine du Salut, toutes les nations seront bénies par Toi. Tu auras une très grande descendance, aussi nombreuse que les étoiles du ciel. Je donne ce pays à ta descendance. Situation : Étranger dans un territoire inconnu, Femme stérile, il n’a pas d’enfants.
    Moïse : L’Appel de Dieu : Va libérer (...)

  • Un culte de Noël en prison
    Hébreux 13:3 – « Souvenez-vous des prisonniers comme si vous étiez aussi prisonniers ; de ceux qui sont maltraités comme étant aussi vous-mêmes dans un corps. »
    « Tu pilleras l’enfer et peuplera le ciel à cause de la croix. » R. BONNKE
    Vendredi 21 décembre 15h45, nous nous garons devant un grand bâtiment, froid et austère. Nous tirons sur la lourde porte en fer qu’un gardien nous ouvre électroniquement ! Premier pas à l’intérieur d’une prison ! Frissons … !
    Après les vérifications d’usage, les longs (...)

  • Ils ont préféré BARABBAS
    Ils ont préféré Barabbas, ils ont préféré Barabbas, ils ont choisi le pécheur, le tueur, le bandit, le voleur.
    Je sais que tout était écrit d’avance, mais ils ne Lui ont laissé aucune chance. Ils ont préféré Barabbas, lui qui passait sa vie à faire le mal, ils l’ont préféré, ils ont pris le brutal.
    La foule criait vers Pilate à propos de Jésus : « Crucifie-Le ! Crucifie-Le ! Il mérite la mort ! ».
    Lui qui avait fait tant de bien, Lui qui donnait du pain, Lui qui parlait aux voleurs, aux prostituées, aux (...)

  • Au bénéfice de la grâce, une seconde fois
    Ils se rendirent à Bethsaïda ; on amena un aveugle vers Jésus et on le supplia de le toucher. Il prit l’aveugle par la main et le conduisit à l’extérieur du village ; puis il lui mit de la salive sur les yeux, posa les mains sur lui et lui demanda s’il voyait quelque chose. Il regarda et dit : « J’aperçois les gens, je les vois comme des arbres, et ils marchent. » Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux et, quand l’aveugle regarda fixement, il fut guéri et vit tout distinctement. Alors Jésus le (...)